News

Colère des VTC

23-08-2017 15:28


Dans la journée de vendredi, dix chauffeurs de VTC, travaillant avec Uber, vont déposer devant le conseil de prud'hommes de Paris un dossier de requalification de leur emploi.



 



En fin de matinée, ce vendredi 14 avril, dix chauffeurs de VTC (voiture de transport avec chauffeur) travaillant avec Uber vont déposer devant le conseil de prud'hommes de Paris un dossier de requalification de leur emploi. Ils estiment que, loin d'être des indépendants, ils sont en réalité subordonnés à Uber, et demandent donc à devenir salariés de l'entreprise.



Jeudi, les chauffeurs de VTC avaient manifesté devant les locaux de la plateforme Chauffeur privé, à Issy-les-Moulineaux. "Uber est un monstre et Chauffeur privé est le jumeau du monstre", a déclaré vendredi sur franceinfo Sayah Baaroun, syndicaliste SCP-VTC.



franceinfo : La centaine de chauffeurs VTC rassemblés ont accroché des mannequins pendus par une cravate rouge pour exprimer leur colère envers leurs plateformes partenaires. Pourquoi ce mouvement ?



Sayah Baaroun : Notre problématique, c'était d'alerter les investisseurs. La plateforme Chauffeur privé veut lever 50 millions d'euros en disant : "investissez dans le domaine du VTC". Notre problème, c'est qu'Uber a déclaré il y a quelques jours qu'il ne serait jamais rentable tant qu'il n'y aura pas la voiture autonome. Comment se fait-il alors qu'un Français comme Chauffeur privé puisse être rentable ? Donc on alerte les sociétés qui veulent investir : ne mettez pas un centime, on va attaquer en justice Uber, LeCab, et Chauffeur privé. Ce modèle va tomber.



Les chauffeurs de VTC veulent être associés aux résultats de ces plateformes et demandent de meilleurs tarifs pour les courses des chauffeurs. Quel est l'intérêt de devenir salarié pour les chauffeurs ?



Il y en a très peu en auto-entrepreneur. Aujourd'hui, la plupart des chauffeurs sont indépendants.



Quand vous prenez un crédit pour un véhicule et que les prix sont tellement bas que vous devez bosser 17h par jour, vous pouvez faire les horaires que vous voulez, vous ferez 17h par jour. Le calcul est savamment fait pour que vous travailliez au moins 14h par jour. En revenche, il y a eu des morts. Des VTC ont tué des gens à Lyon comme à Paris ou à Surennes. Pourquoi ? Parce qu'on met des chauffeurs qui bossent minimum 14h par jour et qu'ils sont épuisés. Le seul moyen d'éviter ça c'est soit de récupérer notre indépendance en tant que patron, soit autant passer salarié.


Colère des VTC